la-romanciere-2013

LA LAURÉATE du PRIX DE LA ROMANCIERE 2013, HÔTEL MONTALEMBERT, PARIS 7ème

PRIX DE LA ROMANCIERE 2013

Lise Charles pour La Cattiva (Editions P.O.L.)

 Présidé par Christophe Ono-dit-Biot, le jury a décerné, au second tour du scrutin de cette 8ème édition, le Prix de la Romancière 2013 à Lise Charles pour La Cattiva (P.O.L.), premier roman cruel et plein d’humour sur la fin d’un amour, éclairé par le soleil d’Italie, les références en rafales et les petites vacheries…

Ont également obtenu des voix après de nombreux débats au deuxième tour du scrutin Mourir est un art comme tout le reste d’Oriane Jeancourt Galignani (Albin-Michel) et Un Héros de Félicité Herzog (Grasset).
prix-de-la-romanciere
Créé en 2006 à l’initiative de Myriam Kournaf, directeur général de l’hôtel Montalembert, le Prix du Premier Roman de Femme, rebaptisé cette année « Prix de la Romancière », a été remis le mercredi 19 juin 2013 à l’Hôtel Montalembert. La lauréate a reçu le traditionnel trophée Arthus Bertrand, une dotation du mécène Aristophil – institut des lettres et des manuscrits, un magnum de Laurent-Perrier rosé (également partenaire depuis la création du prix) et un week-end dans une suite de l’hôtel Montalembert. De nombreuses personnalités du monde littéraire et artistique n’ont pas manqué ce rendez-vous. Parmi les fidèles : Philippe Sollers, Tatiana de Rosnay, Gilles Cohen Solal, Fabrice Gaignault. Présence également de Olivier Orban, Gonzague Saint Bris et Christel Noir.

Membres du jury 2013

Christophe Ono-Dit-Biot, Claire Chazal, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Olivia de Lamberterie, Mathieu Laine, Bernard Lehut, Jean-Christophe Rufin, Catherine Schwaab, Anne-Laure Sugier, Sylvain Tesson, Josyane Savigneau (Présidente d’Honneur), Christine Orban et Alain Terzian (Marraine et Parrain).

obras2

DEUXIEME SÉLECTION DES OUVRAGES – 2013

DEUXIEME SÉLECTION DES OUVRAGES – 2013

Après une seconde sélection par notre jury, les romans encore en lice sont :

  • Le Coursier de Valenciennes, Clélia Anfray, éditions Gallimard
  • Un héros, Félicité Herzog, éditions Grasset
  • Mourir est un art comme tout le reste, Oriane Jeancourt Galignani, éditions Albin Michel
  • La Cattiva, Lise Charles, éditions P.O.L.
obras

Prix de la Romancière 2013

Prix de la Romancière 2013

Hôtel Montalembert

Notre jury 2013 sera officiellement composé de Christophe Ono-Dit-Biot (Président), Claire Chazal, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Olivia de Lamberterie, Mathieu Laine, Bernard Lehut, Jean-Christophe Rufin, Catherine Schwaab, Anne-Laure Sugier et Sylvain Tesson.

Les romans en lice sont :

  • L’Hériter, Roselyne Durand-Ruel, éditions Albin Michel
  • Le Coursier de Valenciennes, Clélia Anfray, éditions Gallimard
  • Un héros, Félicité Herzog, éditions Grasset
  • Mourir est un art comme tout le reste, Oriane Jeancourt Galignani, éditions Albin Michel
  • Brioche, Caroline Vie, éditions Jean-Claude Lattès
  • En attendant que les beaux jours reviennent, Cécile Harel, éditions Les Escales
  • La Cattiva, Lise Charles, éditions P.O.L.
  • Baby Love, Joyce Maynard, éditions Philippe Rey
Hotel Montalembert, Paris

L’Hôtel Montalembert

L’Hôtel Montalembert

Construit en 1926. cet hôtel au chic très parisien, racheté en juin 2005 par la famille espagnole Soldevila (Majestic Hotel Group). Situé au cœur de la rive gauche, l’hôtel Montalembert. décoré par l’architecte Christian Liaigre. allie luxe discret et design contemporain. Dans le cadre élégant et intimiste du restaurant, avec terrasse et coin cheminée, se côtoient écrivains, éditeurs, antiquaires et amateurs d’art. La création de ce prix s’inscrit dans la démarche de Myriam Kournaf de renforcer l’identité littéraire de l’hôtel.

logo-pdprf-big1.jpg

Le Prix 2013

“Prix de la Romancière 2013″ a été fondé en 2006, autour de l’association singulière entre l’hôtel Montalembert, inscrit dans la géographie littéraire de Paris, et l’unité de recherche en littérature du CNRS Écritures de la modernité.

Après avoir participé à la création du concours George Sand des nouvelles de femmes, destiné à favoriser l’entrée en littérature des femmes, Dominique Simon (Écritures de la modernité) et la journaliste/écrivain Anne Eveillard ont souhaité prolonger cette action, et soutenir la jeune création littéraire féminine. C’est de leur rencontre avec Myriam Kournaf, Directeur Général de l’hôtel Montalembert, que naîtra “Le Prix du premier roman de femme”. Le prix récompense un premier roman publié en langue française. Il est ouvert à toutes les auteures d’expression française dont le roman a été publié l’année qui précède la date de la remise du prix. La lauréate reçoit un trophée créé et remis par le célèbre joaillier Arthus Bertrand ainsi qu’un week-end au Montalembert pour deux personnes (dîner au champagne Laurent Perrier inclus).

Service Presse : Pascale Venot, Valérie Miltgen, Lorella Contardo lorella@pascalevenot.com, 01 53 53 44 61

laureate-2012

LA LAURÉATE du PRIX du 1er ROMAN DE FEMME 2012, HÔTEL MONTALEMBERT, PARIS 7ème

Prix du Premier Roman de Femme 2012

Christel Noir pour La Confession des anges (Editions Prisma).

Présidé par Didier van Cauwelaert, le jury composé de Michèle Fitoussi, Christine Orban, Karine Papillaud, Evelyne Bouix, Amélie Blanckaert, Catherine Auclair, Florian Zeller, Harold Cobert et Eric Portais a décerné, au premier tour de scrutin de cette 7ème édition, le Prix du Premier Roman de Femme 2012 à Christel Noir pour La Confession des anges (Editions Prisma). Un roman au style limpide, dont l’humour, la tendresse et la profondeur réconcilient le quotidien avec le spirituel, en confrontant les blessures affectives d’une jeune femme au rayonnement généreux de quatre vieilles dames hors norme.

Le jury a tenu à saluer également Le Testament des abeilles de Natacha Calestrémé (Editions Albin Michel), qui unit les codes du thriller à une passionnante réflexion sur le conflit entre les hommes et la nature.

Créé à l’initiative de Myriam Kournaf, directeur général de l’hôtel Montalembert, de Dominique Simon (CNRS) et Anne Eveillard (journaliste), doté pour la première fois grâce au nouveau mécène, le Musée des Lettres et Manuscrits, le Prix du Premier Roman de Femme a été remis le mardi 19 juin 2012 à l’Hôtel Montalembert. La lauréate a reçu le trophée Arthus Bertrand 2012, un magnum de Laurent-Perrier rosé (maison sponsor de la soirée) et un week-end à l’hôtel Montalembert dans une suite. Journalistes, éditeurs, personnalités artistiques et littéraires sont venus nombreux assister à cet évènement. Nous avons noté la présence fidèle de Philippe Sollers (président du prix 2009), Josyane Savigneau, Tatiana de Rosnay, Olivia Elkaim, Philippe Vilain, la participation d’Héloise d’Ormesson, Gilles Cohen Solal, Fabrice Gaignault et Jean-Michel Wilmotte.

LA LAURETATE du PRIX du 1er ROMAN DE FEMME 2011, HÔTEL MONTALEMBERT, PARIS 7ème

Le roman d’Emilie Desvaux, « A l’attention de la femme de ménage » (Stock) vient de recevoir le Prix du 1er roman de femme de l’hôtel Montalembert. Les débats et délibérations ont eu lieu le 22 juin lors d’un déjeuner et les récompenses ont été décernées le soir même par Amanda Sthers, présidente du jury 2011 et Myriam Kournaf, directeur général de l’hôtel Montalembert.

La 6ème édition du Prix du premier roman de femme de l’hôtel Montalembert a récompensé une jeune auteure à l’avenir des plus prometteurs. A la quasi unanimité, les membres du jury – Isabelle Giordano, Colombe Schneck, Mathieu Laine, David Foenkinos, Isabelle Etienne et Sébastien Le Fol, ainsi que les fidèles parrains du Prix Christine Orban et Alain Terzian-, présidé cette année par Amanda Sthers, ont voté pour le livre A l’attention de la femme de ménage d’Emilie Desvaux (Stock).

La lauréate, âgée de 28 ans, en 1ère année de thèse à la fac de Lettres de Toulouse, a reçu le trophée du Prix, réalisé par la maison Arthus-Bertrand, un magnum de champagne rosé Laurent Perrier, partenaire de l’événement, et une invitation pour un week-end dans une suite du Montalembert.

Quant au premier roman d’Hélène Grémillon, Le Confident (Plon) et celui d’Antonia Kerr, Des fleurs pour Zoé (Gallimard), ils ont été les « coups de cœur » de tous les membres du jury. Pour récompenser les auteures, un dîner pour deux au champagne au restaurant du Montalembert leur a été offert.

Le cocktail qui a suivi l’annonce de la lauréate a réuni de nombreuses personnalités du monde littéraire. Citons Tatiana de Rosnay, Adelaïde de Clermont-Tonnerre, Philippe Sollers, Jean-Marc Roberts, Josyane Savigneau (coorganisatrice du prix), Philippe Vilain, ou encore Pia Daix, représentante du Centre national du livre (CNL).

Photos disponibles sur le site www.hotel-montalembert.fr (prix du 1er roman) et auprès du Bureau de Presse Pascale Venot : 01.53.53.01.06 (Valérie Miltgen vmiltgen@pascalevenot.com)

Le Prix du premier roman de femme est né d’une rencontre entre trois femmes : Myriam Kournaf, directeur général de l’hôtel Montalembert à Paris, qui souhaitait redonner une âme à l’hôtel en renforçant son identité littéraire ; Dominique Simon, chargée de communication au CNRS ; et la journaliste Anne Eveillard. Ensemble, elles mettent en avant des primo-romancières, afin de les encourager à poursuivre leurs créations littéraires. Une initiative menée, depuis 2006, avec la maison Arthus-Bertrand –créatrice du trophée- et le champagne Laurent-Perrier.